Canada 2017

CANADA 2017

Embarquement






Le Ural fin prêt !








Avec son 2 en 1 position haute. Un silencieux de FJR 1300... vraiment silencieux. Le couple et les reprises semblent améliorées mais non testés. Vérification de l'injection avec la valise : impeccable !


26/05
Arrivée au port de Zeebrugge pour un transport par bateau Ro-Ro, sorte de ferry ce qui nous dispense de la mise en container.


Stockage dans un entrepôt le 26/05 en attendant l'arrivée du bateau prévue pour le 02/06 et débarquement à Halifax le 12/06.

Les pilotes les rejoignent par avion le 11/06



Remerciements

Pendant que les sides naviguent, profitons en pour remercier ceux qui ont contribué à ce projet, ou peut-être y contribueront !
- En commençant par celle qui m'a laissé vivre mon rêve, le coeur gros mais qui, j'espère, me rejoindra dés que possible: ma femme !
- Classic Bike Esprit, concessionnaire Ural de St Rémy de Provence  pour les soins attentifs que Niels et Sarah ont prodigué à mon Ural
- Sam Gache Racing pour le montage efficace et esthétique du 2 en 1
- Dafy moto Avignon
- Moto Casse Avignon
-

Le parcours

 

 Halifax 

Journée administrative ! Payer le transitaire Canadien, passer au douane pour s'informer sur la procédure et nous faire confirmer l'arrivée du bateau pour demain; livraison possible des motos dans l'après-midi. Ces différents lieux n'étant pas tous au même endroit, cela nous a permis de visiter Halifax !

Grandes avenues de maisons colorées dans la périphérie.

Contraste des styles : grandes églises et petites chapelles au milieu d'immeubles modernes



 Petite balade au bord de la mer puis visite du musée de la marine très intéressant par ses différents thèmes.


13 juin : nouveau passage à la douane : "le bateau est arrivée mais les sides ne seront disponibles que demain, revenez !"
Nous en profitons pour aller visiter la citadelle qui domine tout Halifax. Très bien conservée, sa force de dissuasion a empêché toute attaque. Les seuls coups de canon qu'elle a tiré sont ceux qui marquent midi ! Nombreuses reconstitutions d'autres batailles, de la vie dans la région en font une visite intéressante.

 
14/06 Halifax North Sidney  450 km Levé de bonne heure car c’est le grand jour : passage à la douane pour récupérer les papiers signés, taxi jusqu’à l’autoport pour récupérer nos sides mais déception, il manque un papier confirmant que nous avons bien payé les frais de débarquement ! 2h30 de palabres, appels téléphoniques aux USA, en France à notre transitaire pour retrouver ce papier. Enfin à 12h30 nous récupérons nos sides en parfait état. Gazzzz !



North Sydney Channel-Port aux Basques : 7h30 de traversé en bateau, nuit en fauteuil !

TERRE-NEUVE




15/06 Channel-Port aux Basques – Springdale (400 km) : Paysage varié de landes et d’arbres rabougris en bord de mer puis belles forêts de boulots, hêtres et sapinettes traversées par la route en longues lignes droites sans oublier les lacs : toutes les images virtuelles qui nous ont donné envie de venir voir en vrai, grandiose !

16/06 Springdale - Grand Falls Windsor – Gambo – New-Wes-Valley- Musgrave Harbourg (380 km). Depuis Channel nous suivons la Trans Canada Highway n°1 qui relie Channel à St John : route large et droite à quelques virages prêts au milieu de… forêts et de lacs ! A Gambo, nous la quittons pour la 320 qui longe le rivage très découpé.
Jolies maisons en bois de couleurs vives. Les villages sont très dispersés, chaque maison ayant sa parcelle de gazon bien tondu. Pas de centre ville avec son église et son café ! Mention spéciale pour New-Wes-Valley, ensemble de petits villages de pécheur très pittoresques. Au loin, sur la mer une ligne blanche étrange, nous découvrons quelques km plus loin qu’il s’agit de la banquise ou plus exactement d’une accumulation de plaques de glace et de petits icebergs : impressionnant ! Au fur et à mesure que nous avançons, elle nous apparaît de plus en plus étendues, à croire que toute la mer est prise par les glaces. Je suis aussi excité qu’un gamin devant… une glace ! Le soir nous campons en bord de mer. Notre nuit sera bercée par le choc des glaçons qui s’entrechoquent (et pas dans un verre de pastis !).

17/06 : Musgrave Harbourg – Twillingate – Deer Lake (480 km) Superbe journée, malgré un ciel qui se couvre. Nous longeons la côte encombrée de glace, magnifique ! Nous passons par Twillingate où du haut d’une falaise, nous pouvons apprécier l’importance de cette banquise et voir quelques beaux icebergs. Nous quittons la côte à Lewisporte pour rejoindre La Trans Canada Higway 1 et son ennui !
Et ça, c'est avoir la banane !!!

Rencontre pacifique avec un orignal
(élan canadien)



Sans doute pour compenser le manque de soleil, toutes les maisons sont très colorées.



18/06 Deer Lake - l'Anse aux Meadows. Le beau temps nous a quitté! Nous roulerons tout le jour sous un ciel gris et froid alternant fines averses et brumes. Cela renforce le caractère de plus en plus sauvage du paysages de landes et toundra que nous rencontrons en remontant vers le nord.

 
Nous nous installons dans un petit motel à St Lunaire, village le plus au nord de Terre-Neuve. Et pour se remonter le moral après cette journée grise, nous nous offrons un petit extra mais très bon marché dans ce pays de pêche aux homards (il y a des casiers devant quasiment toutes les maisons !)






19/06 Le temps toujours aussi gris ne nous empêche pas d'aller voir le musée viking très bien documenté de l'Anse aux Meadows. Intéressante reconstitution de scènes de la vie de ces peuples venues en drakkar de Scandinavie.



























Monument symbole de la rencontre des deux branches humaines issues de l'Afrique.









20/06 St Lunaire - St Barbe port d'embarquement pour le Labrador.  Départ sous la pluie (Proverbe du jour : pluie fine longtemps mouille tout autant !).

LABRADOR


Blanc Sabloln - Red Bay : Après deux heures de traversé calme (et au sec !), nous arrivons à Blanc Sablon. Le Labrador fait son timide : il se cache derrière une épaisse brume. Seule la route est visible. Heureusement il se laisse apprivoiser et nous montre quelques morceaux de son paysage lorsque la route descend dans un vallon : paysage de lande rase. Bien qu'au borde de la mer on se croirait en haute montagne. 
  
Finalement conquis, il se découvre  et nous offre un peu de soleil et de ciel bleu jusqu'à Red Bay : paysage grandiose, trop grand pour entrer dans l'appareil photo ! Le soir en les regardant, elles m'apparaissent bien  fades !






21/06 Red Bay -  Cartwright : C'est ici que commence la piste de la Trans Labarador Higway large et régulièrement entretenue elle permet souvent de rouler à 70 km/h, vitesse maxi autorisée. Le soleil nous sourit et la température monte à 20°C.


 

Paysage vallonnée ou alternent forêt de sapins élancés aux courtes branches avec la Taiga et des lacs où on a pu voir un castor.
Ajouter une légende


Malheureusement le ciel se recouvre et la température chute rapidement et nous arrivons sous la pluie à Cartwright petit village blottie, lui aussi, au fond d'une large  baie.





Nous trouvons un hébergement dans une immense caravane chez un couple très sympa. Madame, Pet, se met en 4 pour nous réchauffer jusqu'à nous offrir la soupe qu'elle préparait pour son repas.Puis à notre demande, elle nous prépare un super repas pour nous éviter de ressortir sous le pluie ! Elle est pas belle la vie !!!


22/06 Carwright - Happy-Vallée-Goose-Bay : Départ sous une pluie  fine. Piste toujours aussi droite et ennuyeuse en pas trop mauvais état. Paysage identique qui pourrait devenir lassant s'il n'y avait pas de temps en temps une joli coin : petit ruisseau parmi les épinettes, lac avec une petite île,...
Petit changement, on retrouve le goudron peut avant Happy Vallee




23/06 Happy Vallee Goose Bay - Labrador City. Seule interruption dans la monotonie de ces lignes droite l'immense centrale souterraine de Churchill Fall, la plus grande du monde. Le nombre de lignes électriques et la taille des pylônes qui en partent en donne une bonne idée !  Je repense au livre de Paul-Emile Victor qui raconte la construction de ces immenses barrages au détriment des Inuits, bien triste rançon du progrès ! La fameuse chute Churchill n'existe plus, asséchée par les besoins de cette centrale ! Labrador City est une grande ville industrielle sans aucun cachet.
24/06 Labrador City - Relais Gabriel . Nous reprenons la route sous un ciel mitigé. A 25 km, nous passons à coté de l'immense mine à ciel ouvert où des engins énormes "mangent" des montagnes pour en exploiter le fer, impressionnant !!!
Peu après nous rentrons au Québec. Petit détour par Fermont, belle cité ouvrière qui à la particularité d'avoir une barre de bâtiments qui forment un mur pour protéger du vent du nord les petites maisons situées au sud. Puis nous reprenons notre route vers le sud : la végétation change peu à peu avec le retour des feuillus.



















Etape au relais Gabriel, une pourvoirie sympa, sorte de relais routier avec des chambres façon gites de montagne. Bonne ambiance avec des gens de passage très variés : motards, routiers, famille... Bon repas qui nous change des panés frites !!







25/06 Belle route façon grand huit avec des montées et descente à plus de 10% et des virages quand la route suit le fond de vallée.

26/06 et 27/06 Parcours de liaison jusqu'à Montréal où nous allons récupérer nos dames à l'aéroport ! Route sans grand intérêt, nous retrouvons la circulation !

Rendez-vous le 28/06 dans l'article suivant : Canada II pour la boucle baie de Foundy, Gaspésie.  A bientôt !










Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Canada III

Alaska